16.09.2014
Archives
 
  CYCLE PRINTEMPS ETE 2010

Formations

Ci-dessous, les programmes des stages organisés.

Vous trouverez dans la liste ci-dessous:

 actions en direction des comédiens
 actions en direction des auteurs réalisateurs
 actions en direction de techniciens.

   
  SENSIBILISATION AU MONTAGE
  SENSIBILISATION AU MONTAGE
  PRÉPARATION AUX CASTINGS
  INITIATION À LA FABRICATION D'UN FILM COURT
  INITIATION À LA FABRICATION D'UN FILM COURT
  DIRECTION D'ACTEURS AU CINÉMA
  DIRECTION D'ACTEURS AU CINÉMA

PAGE D'ACCUEIL > la Maison du film court > Formations > Archives

puce Mai-Juin 2010 puce
  DIRECTION D'ACTEURS AU CINÉMA
Stage de formation dirigé par Alain PRIOUL

OBJECTIFS
Pour tous:
 Créer un langage commun de travail entre comédiens et réalisateurs.
 Se familiariser à la spécificité du jeu face à la caméra.

Pour les comédiens:
 Adapter le jeu théâtral aux impératifs techniques et d'urgence propres au cinéma.
 Mesurer l'écart entre ce que l'on exprime et ce qu'enregistre la caméra.
 Passer par des directions différentes en s'adaptant à différents profils de réalisateurs.
 Comprendre l'organisation d'un tournage.

Pour les réalisateurs:
 Apprendre à formuler clairement et précisément les directives (techniques ou de jeu).
 Savoir anticiper l'écart entre ce qu'exprime un comédien et ce qu'enregistre la caméra.
 Savoir «justifier» au comédien (autant que ne nécessaire) les contraintes techniques, en terme de progression ou de changement d'état du personnage.
 S'adapter à différents profils de comédiens.

INTERVENANT
Réalisateur de fiction et metteur en scène de théâtre, Alain PRIOUL a encadré une trentaine de stages pour la MFC dédiés au jeu face à la caméra, à la préparation aux castings, à la recherche d'emplois des comédiens dans le secteur de l'audiovisuel et à la direction d'acteurs (dont une part est conventionnée par l'AFDAS depuis de nombreuses années).

PUBLIC VISÉ
 Prioritairement des réalisateurs en cours d'écriture d'uns cénario témoignant de premières expériences en réalisation, ou familiers des plateaux de tournage.
 Comédiens justifiant d'une formation initiale à l'actorat de 2 ans minimum.

PROGRAMME
Exercices de concentration
Savoir canaliser son énergie sur un tournage, entraîner sa mémoire immédiate textuelle et gestuelle (visuelle pour les réalisateurs), développer son écoute.

Diriger et être dirigé avec comme paramètres: l'échelle de plan (du gros plan au plan d'ensemble), l'axe de prise de vue (face, profil, dos), le décor et la mise en scène (entrée et sortie de champ, précision des mouvements...), la contrainte de faire exister un hors-champ qui n'est pas toujours présent (partenaire absent par exemple)

Toutes les scènes sont tournées, visionnées et commentées en cours de stage.
Préalablement aux tournages, l'intervenant veille à ce que chaque réalisateur trouve une méthode, un langage pour préparer et diriger ses acteurs.

Une retranscription d'une rencontre avec l'intervenant précise l'approche qui est faite en formation du jeu cinématographique. Elle est disponible sur demande à marie@maison-du-film-court.org.



DATES
Du lundi 17 mai au vendredi 4 juin (sauf week-end)
HORAIRES
10h-18h
DURÉE
105 heures
EFFECTIF
10 comédiens, 5 réalisateurs
LIEU
Paris XIIe, à deux pas du métro Porte de Vincennes
PRIX ADHÉRENT
550 euros (possibilité d'un paiement échelonné sur plusieurs mois)
PRIX NON ADHÉRENT
600 euros
FINANCEMENT
Afdas, Audiens, etc. (à envisager en fonction de votre situation)



TÉMOIGNAGES DE STAGIAIRES
Les réalisateurs:
 «Venant du scénario, ce stage avec Alain m'a permis de comprendre que le tournage offre une matière vivante, souple et malléable, qui incarne dans les corps ce qu'on s'est imaginé sur le papier. Une matière de surprise, de liberté, de justesse ou non, de décalage, et qu'il faut appréhender et apprivoiser avec souplesse aussi, pour faire le film qu'on rêve. Le travail des comédiens offre une palette immense, et j'ai pris conscience que les choix de direction d'acteurs peuvent totalement redéfinir un film. C'est la découverte de ce lieu de transformation, sa singularité, sa richesse inouïe, qui m'ont ouvert des perspectives que j'ignorais totalement! Un projet de vie! Merci Alain!»
 «J 'ai gagné en précision en direction d'acteurs. J e me met à la place des acteurs et je me rend mieux compte des questions qu'ils se posent. J'ai également pu essayer des choses différentes que ce qui est dans le texte apparemment.»
 «Ce stage a fait connecter des synapses à l'intérieur de mon cerveau qui ne se seraient jamais rencontrées sans Alain! J'ai pris conscience de la nécessité de clarifier les buts et sous-buts des personnages, et donc de préparer en amont avec précision chaque séquence. J'ai appris à tracer le chemin émotionnel d'un personnage et non pas d'asséner un résultat à un comédien.»
 «J'ai obtenu de nombreuses «astuces» pour amener le comédien à afficher les émotions recherchées, ou le débloquer lorsqu'il ne parvient pas à jouer une scène. Et à présent, je préparais la mise en scène en fonction des objectifs à insuffler dans chaque ligne de dialogue.»
 «Indéniablement, j'ai le sentiment d'avoir acquis une certaine acuité dans mes directives techniques ou de jeu, même si la route est longue!»
 «J'ai vraiment mieux compris comment un comédien réfléchit et construit un personnage.»
 «J'ai compris que je ne devais pas rester trop focalisé sur le scénario afin de prendre du recul en étant sur le tournage et que je devais réfléchir plus longuement aux actions des comédiens par rapport à la réalité de leurs personnages.»
 «Je m'étais, jusqu'ici, consacrée essentiellement à l'écriture, et j'attendais de ce stage qu'il confirme, ou non, mon désir de passer derrière la caméra, et de me lancer dans cette aventure humaine complexe qu'est le travail avec les acteurs. Ce désir a été amplement confirmé par ce stage, et cela est pour moi d'une valeur inestimable.»
 «La relation de travail avec les comédiens s'est améliorée en formulant clairement les directives de jeu. En les débarassant de consignes injustifiées ou abstraites, leur jeu a gagné en justesse et en profondeur.»
 «Dès l'écriture, le travail autour des personnages peut bénéficier d'une réflexion en terme de progression en d'états.»
 «Le fait d'avoir réfléchi à un langage commun, partageable par tous, me semble un outil précieux pour communiquer les directives de jeu.»
 «Je deviens plus clair dans mes objectifs et je peux les transmettre d'une façon plus simple aux comédiens.»
 «Alain a contribué à l'évolution artistique de tous. Il a su nous apprendre avec respect et humilité, trouver les mots justes, nous «pulser» sans recourir à des méthodes de souffrance et d'acharnement, toujours dans la sympathie et la bonne humeur.»
 «Au fil des jours, nous avons réussi à acquérir une plus grande rigueur, grâce à des automatismes. Par exemple, un réalisateur doit savoir, pendant une prise, repérer les mauvaises propositions de jeu du comédien et s'en souvenir pendant toute la prise pour ne pas l'arrêter. La prise de note étant impossible, il faut rester concentrer visuellement. J'ai non seulement appris à repérer précisément ce qui ne fonctionne pas dans le jeu d'un comédien et à m'en souvenir en fin de prise, mais également à trouver des solutions rapidement.»
 «J'ai pu constater que ma direction d'acteur a gagné en efficacité et en précision, dès le sortie de la formation, en travaillant avec une actrice-danseuse et en débloquant ses craintes. Sa présence sur scène était 1000 fois plus convaincante.»
 «J'ai rarement retiré autant de profits d'une formation en si peu de temps!»

Les comédiens:
 «L'évolution de chacun des stagiaires au fil des jours est passionnante, et surprenante. A mes yeux, ce stage est très cohérent, et intense. La qualité de l'intervenant et la très bonne composition du groupe m'ont permis de passer trois semaines très riches, et aussi très joyeuses, d'essayer plein de trucs en toute liberté, de façon complètement simple et dédramatisée. L'évolution du travail et la précision de plus en plus grande des exercices est bien pensé, et j'espère de tout coeur que vous continuerez cette formation le plus longtemps possible, car trouver un langage commun avec les réalisateurs et développer son autonomie en tant qu'acteur me paraît essentiel et salutaire. En fait, j'ai le sentiment que l'on m'a donné des clés pour comprendre comment les choses fonctionnent, comment avoir conscience de l'image que l'on renvoit en jeu et en dehors du jeu (en casting notamment) donc comment s'exprimer, écouter, lâcher prise. J'ai appris certaines réalités que j'aurais peut-être mis longtemps à découvrir.»
 «Alain est un très très très bon pédagogue, toujours à l'écoute. Il sait débloquer les situations de blocage et s'adapte vite à chacun de ses interlocuteurs, comédiens ou réalisateurs.»
 «Alain maîtrise parfaitement son sujet. Il a de l'empathie et de l'exigence pour tous et sait nous dire les choses quand nous sommes prêts à les entendre.»
 «Alain sait prendre les problèmes par leurs côtés positifs (en tant que problème, c'est toujours intéressant à résoudre) et dénoncer les faux-fuyants dont on s'arme pour se protéger inutilement.»
 «Alain annonce dès le premier jour ce que nous ferons sur les trois semaines et nous avons réalisé l'ensemble des objectifs proposés. Plusieurs temps rythment la semaine: exercices, constructions de personnages, choix de scènes, répétitions, tournages et visionnages. Les difficultés techniques arrivent progressivement et c'est très bien, car nous avons le temps d'intégrer certaines notions avant d'arriver aux plus ardues. «
 «Étant moi-même enseignante, je suis tout particulièrement sensible aux qualités pédagogiques dont fait preuve Alain, notamment sa capacité de maintenir un degré d'exigence élevé tout en créant une ambiance de travail sereine.»
 «Au vue de mes recherches, le rapport qualité-prix de cette formation est le meilleur que je connaisse.»
 «Le choix des scènes, des trainings, et des styles ont été très variés. Alain Prioul fait preuve d'une pédagogie remarquable, appropriée au travail devant la caméra. Le point que j'ai particulièrement apprécié est l'ensemble des références cinématographiques qui étayaient les exercices au long du stage.»
 «Alain est un excellent pédagogue, qui a réussi le tour de force de rester stimulant sans pour autant injecter d'esprit de compétition entre nous, et ça, franchement, chapeau!»
 «Ce qui m'a épaté chez Alain, c'est son oeil. Il voit tout! Lors des exercices et surtout des visionnages, il décèle tout ce qui va et ne va pas à l'image en utilisant des mots très précis qui permettent de comprendre vite.»
 «Alain est un excellent pédagogue et un excellent coach pour les comédiens, généreux, simple. En plus, il est drôle, ce qui met une très bonne ambiance tout de suite.»
 «On apprend un million de choses tout en s'amusant, sans aucun moment de souffrance, juste dans le plaisir de comprendre petit à petit ce qui nous manque pour avancer. J'ai l'impression qu'on m'a donné plein de clés pour progresser et avancer dans mon métier de comédienne, pour savoir plus précisément comment m'en sortir lors de situations «difficiles»: manque de direction d'acteur, mésentente avec un/e autre comédien/ne, fatigue... J'ai le sentiment d'avoir fait en 3 semaines un bond en avant qui sans cette formation m'aurait pris 3 ans et surtout d'avoir retrouvé la motivation qui personnellement avait tendance à me faire défaut ces derniers temps. Que du bonheur!!»
 «Ce stage m'a permis de reprendre foi en moi en tant que comédienne, car je crois bien que j'avais baissé les bras. Il m'a donné de l'énergie que je garde précieusement pour l'utiliser bientôt j'espère. En tout cas, je vais tout faire pour. Et bravo pour le choix des stagiaires car le groupe était vraiment chouette.».
 «Ce stage est excellent pour les comédiens car il nous met face à nos interrogations, et avec une saine remise en question. Au fil des jours, nous avons tous avancé, progressé et nous nous sommes tous projetés dans notre avenir professionnel, car à la sortie du stage, nous repartons avec assurance, envie et énergie.»
 «Alain est un homme de cinéma passionné et qui a su nous transmettre son énergie. Il a su débloquer toutes les situations difficiles et a su nous pousser dans notre travail pour obtenir le meilleur de nous, ou du moins pour que nous puissions en prendre conscience. Il aime les comédiens et ça se voit. C'est donc un grand plaisir que de travailler avec lui.»
 «À titre personnel, je crois que j'ai gagné beaucoup de temps dans mon parcours professionnel et je serai à l'avenir, je l'espère, plus efficace sur les castings et les plateaux de tournage. De plus, je repars avec une batterie d'exercices concrets pour un training quotidien. Pour finir, je crois qu'avec l'équipe du stage, nous sommes plusieurs à vouloir se revoir et travailler ensemble et c'était aussi ce que j'étais venu chercher.»
 «La grande force de ce stage: du concret, du concret, du concret, grâce à l'oeil bionique d'Alain Prioul et à son extrême bon sens.»
 «À présent, j'ai davantage confiance en mes capacités, je sais mieux gérer mon stress. J'ai également compris que travailler rapidement n'est pas incompatible avec le fait de travailler bien, ni de faire des propositions de personnage et de jeu efficaces.»
 «J'ai compris que la simplicité paie plus que le «mieux». Le jeu doit également s'adapter à l'oeil de la caméra. Selon les plans, il faut rajouter plus d'urgence dans un silence, plus de mobilité dans le corps, ou au contraire plus d'économie dans le jeu. Il faut également prendre en compte certains paramètres: des marques au sol, un partenaire absent, une réplique devant être jouée avant d'arriver à un certain endroit... sans que cela me perturbe, ou que cela soit visible à l'écran.»
 «Je viens de passer un casting où nous avions des des séquences de monologues de 2 à 3 minutes. Le directeur de casting m'a dit que c'était bien car il y avait une évolution dans la séquence et que j'étais la seule à avoir amené ça. Sans le stage, je n'aurais pas préparé mon casting de cette façon. Je n'aurais pas eu conscience de l'importance de préparer l'évolution de la séquence. Et j'estime mieux à quel point il faut plus que «savoir bien» son texte!!»
 «Si j'ai mon texte à l'avance, je ne le saurais pas par coeur mais SUR LE BOUT DES DOIGTS: c'est incroyable comme le moindre nanoseconde de recherche de texte se voit à l'image!»
 «Face à une réalisateur, j'ai appris à me laisser guider, à faire confiance. Et j'ose proposer davantage de choses à un réalisateur.»
 «J'ai appris à savoir poser des questions pertinentes à un réalisateur trop vague dans ses propositions et j'ai obtenu des outils de travail très concret si le réalisateur n'est pas directeur d'acteurs.»
 «Je comprend mieux les intentions d'un réalisateur et j'arrive à davantage décrypter ce qu'il veut quand il n'arrive pas à s'exprimer clairement. J'ai compris l'importance de la patience et de la persévérance dans la relation.»


 

 
 
 
NetAktiv - w-eDikt